Éligibilité Fibre Optique Paris

▼ Tester son eligibilité à la fibre optique à Paris en Île-de-France

Pour savoir si on est éligible à la fibre en région Île-de-France et plus spécialement à Paris dans le département Paris (75) , il suffit de choisir à l'aide des boutons ci-dessous le fournisseur d'accès internet que vous souhaitez tester.

Essayer la fibre Free à Paris Essayer la fibre Orange à Paris Essayer la fibre RED SFR à Paris Essayer la fibre SFR Numericable à Paris Essayer la fibre Sosh à Paris Essayer la BBox Fibre à Paris

En savoir plus sur la Fibre Optique à Paris

📅 En Octobre 2020, le raccordement à la fibre optique semble possible dans votre ville : Paris (75) en région Île-de-France, mais le résultat pourra varier en fonction du fournisseur d'accès à internet que vous testerez ainsi que de votre adresse postale.

⚡ La ville de Paris compte approximativement 1 677 251 locaux dont 1 588 223 sont notés comme raccordés à la fibre en FttH, soit un taux de couverture de 94.69 % (contre 91.59 % en 2019 et 88.48 % en 2018.)

Les résultats obtenus lors du test sont amenés à évoluer en fonction du calendrier de déploiement de la fibre à Paris.

Paris (75000) est une ville située dans le département 75 (Département : Paris / Région : Île-de-France) et qui a pour code commune le numéro INSEE suivant : #75056. Cette commune compte environ 2211000 habitants répartis sur 1362181 logements. Ceci étant, cette commune est considérée comme une zone très dense.

Déploiement de la fibre optique à Paris

Figurant parmi les priorités du gouvernement français et la volonté des pouvoirs publics, la couverture très haut débit du territoire français est prévue être totale et effective à l’horizon 2025-2030. À l’heure actuelle, le déploiement de la fibre optique est déjà très avancé. Cette envolée se poursuivra-t-elle dans les années à venir ? Ce déploiement est-il le même au niveau de toutes les villes françaises ? Qu’en est-il exactement à Paris ?

Les premières étapes du déploiement à Paris

Le déploiement de la fibre optique à Paris s’est fait en deux temps. Horizontal tout d’abord, allant vers l’immeuble et communément appelé Fiber to the home (FTTH), puis verticale qui se fait à l’intérieur de l’immeuble. Pendant plusieurs mois, les opérateurs commerciaux ont déployé leurs réseaux FTTH au sein des foyers de la capitale française. L’opération s’est faite soit à travers les galeries souterraines visitables d’assainissement, soit par le biais de réseaux téléphoniques allant jusqu’au pied des immeubles.

Le FTTH, une fois déployé à Paris a été obligatoirement mutualisé de telle sorte que les utilisateurs puissent choisir, par la suite, l’opérateur avec lequel ils souhaitaient contracter individuellement. Si un seul réseau FTTH a été déployé dans les immeubles selon la décision prise en assemblée générale des copropriétaires pour chaque immeuble, dans Paris, 4 opérateurs commerciaux ont été désignés par l’assemblée pour prester dans l’ensemble de la ville. Il s’agit de Free Infrastructure, SFR, France télécom et Numéricable.

Qu’en est-il du déploiement de la fibre actuellement et dans les années à venir ?

À l’heure actuelle, 47 millions de logements sont éligibles au FTTH en France. À Paris pourtant, bien que la fibre y soit présente depuis des années, 35 % des foyers restent encore non raccordables. Toutefois, d’un point de vue global, le pourcentage des logements éligibles est prévu augmenté jusqu’à 80% d’ici 2022. Et en ce sens, chaque opérateur commercial s’est fixé ses objectifs pour les années à venir.

Orange, qui se classe parmi les leaders du déploiement en France se donne comme objectif de couvrir 12 millions de foyers d’ici 2018. Ses prévisions pour 2020 sont encore plus ambitieuses, car l’opérateur veut atteindre les 20 millions de foyers d’ici là.

Devenue actuellement une nécessité, la fibre apparaît comme une réponse à la montée en puissance de la quantité et de la qualité de la demande en termes de connexion internet. À Paris, bien que le nombre de logements non éligibles reste encore conséquent, l’avancée globale des installations de FTTH nourrit l’espoir que la capitale française bénéficiera bientôt d’une couverture effective.