Éligibilité Fibre Optique Chamalières

▼ Tester son eligibilité à la fibre optique à Chamalières en Auvergne-Rhône-Alpes

Afin de savoir si on est éligible à la fibre en région Auvergne-Rhône-Alpes et plus spécialement à Chamalières dans le département Puy-de-Dôme (63) , il suffit de sélectionner à l'aide des boutons ci-dessous le fournisseur d'accès internet que vous souhaitez tester.

Essayer la fibre Free à Chamalières Essayer la fibre Orange à Chamalières Essayer la fibre RED SFR à Chamalières Essayer la fibre SFR Numericable à Chamalières Essayer la fibre Sosh à Chamalières Essayer la BBox Fibre à Chamalières

En savoir plus sur la Fibre Optique à Chamalières

📅 En Décembre 2022, le raccordement à la fibre optique semble possible à Chamalières (63) en région Auvergne-Rhône-Alpes, mais le résultat pourra varier en fonction du fournisseur d'accès à internet que vous essayerez ainsi que de votre adresse postale.

⚡ La ville de Chamalières compte approximativement 14320 locaux dont 13 169 sont notés comme raccordés à la fibre en FttH, soit un taux de couverture de 91.96 % (contre 90.86 % en 2021 et 81.39 % en 2020.)

Les résultats obtenus lors du test sont amenés à évoluer selon le déploiement de la fibre à Chamalières.

Chamalières (63400) est une ville située dans le département 63 (Département : Puy-de-Dôme / Région : Auvergne-Rhône-Alpes) et qui a pour code commune le numéro INSEE suivant : #63075. Cette commune compte environ 17100 habitants répartis sur 12237 logements. Ceci étant, cette commune n'est pas en zone très dense. Chamalières est liée à un engagement FRTE (AMII) lié au processus d’engagement du déploiement FTTH des opérateurs au titre de l’article L. 33-13 du code des postes et communications électroniques. # (En savoir +) # L'opérateur d'infrastructure chargé de l’établissement et de la gestion des lignes de communications en fibre optique dans cette commune est FRTE.

Carte de déploiement de la fibre à Chamalières

Retrouvez ci-dessous la carte de déploiement de la fibre optique à Chamalières publiée par l'ARCEP ©